LIVRAISON OFFERTE EN FRANCE DÈS 20€ D'ACHAT

Comment ne pas faire claquer une veine : 20 conseils utiles pour la pose de cathéter

Publié par Émilie D. le

Pose de cathéter sur un patient - soins infirmiers

La pose de cathéter veineux périphérique (CVP) est un acte courant en soins infirmiers. Mais même si vous êtes prête et bien installée lorsque vous attaquez votre pose de cathéter, une veine qui claque peut encore arriver ! Et quand cela arrive, votre patient n'est pas la seule personne qui se sentira mal à l'aise ; vous vous sentirez probablement gênée et coupable…

Pour vous aider, voici quelques conseils pratiques pour la pose réussie d'un cathéter. Mais tout d'abord il est utile de voir les causes qui peuvent mener à cela...

 

Pourquoi les veines claquent elles ?

Il y a beaucoup de causes possibles pour lesquelles les veines peuvent éclater pendant une insertion de cathéter. En voici quelques unes :

Veines fragiles :

Certaines personnes naissent avec des parois veineuses fines et fragiles, à peine avez-vous touché la veine que PAF ! elle pète !

Il y a aussi des groupes d'âge spécifiques qui ont tendance à avoir un réseau veineux fragile, tel que les bébés et les personnes âgées.

Les patients relevant de la gériatrie ont généralement des parois veineuses fines en raison de la dégénérescence des tissus liée à l'âge.

Les patients relevant de la pédiatrie peuvent également avoir des parois veineuses fines, car leurs veines sont encore de trop petit calibre.

Veines mobiles :

Certaines veines sont très mobiles, surtout lorsque vous essayez de les cathéteriser, c’est la fameuse « veine qui roule ».

Habituellement, la veine céphalique est la plus mobile que vous rencontrerez. Le réseau veineux présent sur le dos de la main de la plupart des patients gériatriques est également épais et mobile.

Taille du cathéter non adaptée :

Un cathéter de gros calibre utilisé sur une petite veine pourra causer l’éclatement de la veine. Pour éviter cela, assurez-vous d'abord d’évaluer la veine de votre patient afin que vous puissiez choisir le calibre cathéter approprié.

Maintenant que vous connaissez certaines des causes les plus fréquentes de veines claquées voici nos meilleurs conseils pour vous aider à réussir votre prochaine perfusion !

 

20 Conseils utiles pour les infirmières :

1. Sentir les veines

Souvent, vous ne pouvez pas voir facilement une bonne veine, mais vous la sentirez certainement en palpant la zone. Cherchez sa rectitude et son intégrité. Choisissez d'abord la veine la plus grande car vous risquez moins de la traumatisée, surtout si vous utilisez un cathéter au gros calibre.

2. Choisissez le bon calibre de cathéter

Si vous n'avez pas besoin d'injecter de gros volumes de liquide ou si une transfusion sanguine n'est pas nécessaire, vous pouvez simplement utiliser un cathéter de petit calibre.

Pour les patients adultes à petites veines, la gauge 22 est généralement recommandée. D'autre part, les cathéters intraveineux de calibre 22-24 sont couramment utilisés pour les patients pédiatriques.

Tableaux différents tailles - gauges de cathéter
Fiche pratique Cathéter veineux périphérique

3. Assurez-vous que le biseau est orienté vers le haut

Tenez le cathéter horizontalement et positionnez l'aiguille de sorte que le biseau soit orienté vers le haut (la pointe de l'aiguille en bas).
Vous pouvez contrôler davantage l'angle d'insertion lorsque le biseau est orienté ainsi. Vous aurez également un point d'entrée plus facile lorsque l'extrémité pointue de l'aiguille pénétrera dans la peau.

4. Choisissez une veine plus profonde pour les patients gériatriques

Les personnes âgées ont généralement des veines fragiles, comme celles de la partie dorsale de leurs mains. Si vous savez que vous avez affaire à une veine fragile chez un patient âgé, recherchez des veines plus profondes, plus stables et moins mobiles.

5. Toujours préférer la veine la plus droite

Les valves veineuses sont souvent situées à l'intersection de deux veines. Pour une insertion en douceur de l'aiguille, évitez cette zone.
Si vous rencontrez des intersections de veine lors de l'insertion du cathéter, elles empêcheront l'aiguille de progresser vers l'avant, ce qui l'obligera à percer la paroi veineuse sur le côté.

6. Utilisez des compresses chaudes si le bras de votre patient est froid

Si les bras de votre patient sont froid, vous devez les réchauffer pour dilater les vaisseaux sanguins. En faisant cela, vous pouvez faire sortir les veines rapidement.
Vous pouvez utiliser des gants de toilette chauds par exemple.

7. Demandez à votre patient d'ouvrir et de fermer son poing lorsque vous recherchez la veine à piquer

Cela augmentera la pression sanguine, en particulier si le bras est pendu vers le bas. Aussi, lorsque vous êtes sur le point de faire une ponction veineuse, assurez-vous de demander au patient de garder ses mains et ses bras détendus.
L'augmentation de la pression sanguine vous permettra de voir clairement les veines et d'évaluer quelle veine est plus encline à claquer.

8. Bloquer la veine

Vous pouvez le faire en tenant la peau et les veines tendues avec votre main non dominante. Avec cette technique, vous pouvez éviter qu'une veine instable se déplace latéralement pendant que vous la perforez.

9. Insérez l'aiguille dans un angle de 15 à 30 degrés

schéma insertion de cathéter


L'image montre l'angle d'insertion initial approprié pour les cathéters veineux périphériques courts. Insérez le cathéter dans la veine à un angle de 15° à 30°. 
Ajustez votre angle d'approche en fonction de la profondeur de votre veine cible.

10. Insérer le cathéter directement au-dessus de la veine

Évitez l'accès latéral car il peut pousser la veine sur le côté même si elle est tenue par votre main non dominante. L'insertion du cathéter veineux directement sur le dessus de la veine réduira également les chances qu'il traverse les deux parois veineuses.

11. Allez lentement lors de l'insertion du cathéter

Donnez-vous suffisamment de temps pour estimer l'angle d'approche afin d'éviter les mouvements saccadés. Pénétrez la veine lentement mais régulièrement.
Sentez le cathéter pénétrer dans la veine. Dans certains cas, vous pouvez même entendre un petit bruit semblable à celui d'un clic.

12. Diminuer votre angle d'approche

Une fois que vous avez piqué la veine et vu le retour de sang dans la chambre de retour veineux, arrêtez d'insérer le cathéter et diminuer votre angle d'approche

Ceci est nécessaire pour éviter de perforer à nouveau la paroi veineuse de l'autre côté. Diminuez votre angle d'approche pour continuer d'insérer un peu plus le cathéter.

13. Tirez un peu l'aiguille vers l'arrière avant d'insérer le cathéter en entier.

L'aiguille servira de fil guide lorsque vous pousserez le cathéter plus loin. Vous devez retirer l'aiguille pour réduire les risques de perforation de la veine lorsque vous avancez le cathéter.

14. Essayez de ne pas trop serrer le garrot chez les patients âgés.

Leurs veines sont parfois épaisses mais très fragiles, donc juste une petite pression du garrot peut faire claquer une veine perforée.Vous pouvez également essayer de poser le garrot un peu plus loin de votre veine cible.

Garrots clip / tourniquets 10 coloris - La Boutique Des Infirmières

15. Utilisez la gravité !

Demandez au patient de laisser son bras pendre à côté du lit. La gravité va doucement améliorer et augmenter le remplissage de la veine afin que vous puissiez la palper plus facilement.

16. Chez les patients âgés et en cours de chimiothérapie, essayez d'utiliser un brassard de tensiomètre manuel comme garrot.

Avec un tensiomètre manuel, vous pouvez contrôler la pression que vous souhaitez appliquer. Mettez votre brassard en place puis augmentez lentement la pression et stoppez quand voyez quand vous pouvez faire apparaître les veines.
Il est préférable d'utiliser la pression la plus basse possible afin de prévenir le choc veineux lié à la pression.

17. Une fois que vous avez un retour veineux, relâchez le garrot.

Ceci est important pour réduire les risques de claquage des veines fragiles liés à la pression. Cette astuce fonctionne bien pour les parois veineuses fragiles.
Vous devez être rapide en libérant le garrot une fois que vous avez veillé à ce que le cathéter soit dans la veine.

18. Lorsque vous avez inséré le cathéter avec succès, commencez lentement l'injection intraveineuse.

Un flux trop important et précipité pourrait faire exploser la paroi veineuse en raison du volume soudainement important de liquide perfusé. Laisser la perfusion commencer lentement surtout si vous travaillez avec des veines fragiles.

19. Ne faites pas "tourner" votre aiguille pour trouver la veine.

Si vous n'obtenez pas de retour veineux, ne bougez pas votre aiguille pour trouver la veine. En plus d'être inconfortable pour le patient cela peut aussi augmenter le risque de faire éclater la veine.
Si vous n'obtenez pas de retour, il suffit de retirer un petit peu l'aiguille et de la rediriger. Si vous n'obtenez toujours pas de retour, sortez l'aiguille et recommencez.

20. Si vous en disposez, utilisez un dispositif de visualisation du réseau veineux (type vein viewer)

Ces appareils sont une aide précieuse pour les patients avec des veines difficiles. Vous diminuerai ainsi grandement les risques en utilisant un bon accès veineux. Il existe de nombreux types de dispositifs de visualisation des veines comme des dispositifs à infrarouges ou des appareils à ultrasons de poche.

Ils peuvent éclairer le réseau veineux de sorte que vous pouvez directement trouver l'endroit où vous devez insérer votre aiguille...

 Dispositif de visualisation du réseau veineux - Vein Viewer

 
Voilà, vous savez à peu près tout pour réussir à coup sûr (ou presque ;-)) vos poses de cathéter ! Et vous, avez-vous d'autres astuces que vous utilisez au quotidien pour faciliter vos pose de cathéter ? N'hésitez pas à partager vos conseils dans les commentaires !
 

Et voici un petit conseil spplémentaire !

La plupart des infirmières le savent bien, une fois de temps en temps, vous rencontrerez des « jours sans » avec la pose de cathéter. Si ce n'est pas votre journée, laissez-la passer et demandez l'aide de vos collègues.
Vous pourrez également apprendre des techniques de pose de cathéter intraveineux difficiles à expliquer, en regardant des infirmières chevronnées poser des perfusions. Rappelez-vous toujours qu'il y a beaucoup de leçons à apprendre des expériences des autres...


Soins infirmiers - Pose de cathéter intraveineux

 


Partager ce message



← Message plus ancien Message plus récent →


Laisser un commentaire

Les commentaires doivent être approuvés par la modération avant publication.